Comment débuter comme prof de FLE en ligne et en vivre dignement ? Mon expérience avec Italki

Quand on est prof de langues, se lancer à donner des cours en ligne, c’est tout de même un grand pas à franchir. On est habitué au présentiel, aux supports papier, aux livres, au tableau et on se demande comment on va bien pouvoir remplacer ça par un écran et un clavier. Il y a l’aspect technique et pratique qui effraie un peu. Il y a aussi l’appréhension du face à face virtuel. Mais avant tout cela se posent d’autres questions de taille.

Comment trouver des étudiants qui veulent prendre des cours en ligne ? Comment être visible en tant que prof en ligne ? Comment vivre de son activité de prof de FLE en ligne? Comment recevoir des paiements virtuels et être sûrs qu’ils sont fiables?

Je vous raconte ici mes débuts sur la plateforme Italki et comment vous passer des intermédiaires.

Moi, j’ai commencé à donner des cours en ligne un peu par hasard. De retour en France, après avoir assuré des formations en groupe pour des institutions espagnoles, je travaillais surtout en cours individuels. J’assurais des formations en entreprise et je donnais des cours particuliers à domicile. J’aimais bien ça, mais je passais pas mal de temps en déplacements. Et puis mes enfants étaient encore petits et il fallait que je m’organise pour les faire garder quand je devais m’absenter.

A l’époque, je commençais à apprendre l’italien et, par le biais d’un youtubeur que je suivais, j’ai appris l’existence d’Italki, une plateforme permettant de prendre des cours de langues en ligne avec des enseignants natifs. Intriguée, je suis vite allée chercher ce site. J’ai rapidement découvert qu’il m’était possible de postuler pour enseigner ma langue maternelle, le français, et aussi l’espagnol, puisque je suis bilingue et aussi prof d’espagnol. Le site m’a paru sérieux, les conditions d’utilisation m’ont semblé claires et la transparence concernant les paiements et les commissions était totale. Ça m’a inspiré confiance et je me suis lancée.

Voici mon retour d’expérience, au bout de deux ans.

Comment postuler pour être prof en ligne?

Sur Italki, on peut postuler pour deux types d’enseignement. On peut être tuteur: on propose des séances de conversations dans notre langue maternelle. On peut aussi être enseignant professionnel. Dans ce cas-là on va pouvoir proposer tous les types de cours que l’on souhaite et on aura une certaine reconnaissance aux yeux des étudiants. Il faudra dans les deux cas faire une demande. Il ne suffit pas de créer son profil pour pouvoir proposer des cours. Mais pour être reconnu comme enseignant professionnel, il va falloir en outre transmettre une copie de ses diplômes et expériences en enseignement.

Une fois ma demande acceptée dans la catégorie « enseignant professionnel », mais n’ayant aucune expérience en enseignement virtuel, j’ai commencé par proposer des séances de conversation. J’ai rapidement pris goût à l’enseignement en ligne et, une fois bien sûre de moi, j’ai diversifié mon offre de cours.

De mon point de vue, Italki présente de nombreux points positifs quand on veut se lancer et travailler en indépendant.

  • Chaque enseignant définit son offre de cours, fixe ses tarifs et sa disponibilité. Rien n’est imposé par Italki. La plateforme sert juste d’intermédiaire entre profs et étudiants. Quand un apprenant cherche un prof ou un tuteur, il utilise le moteur de recherche du site et il trouve notre profil parmi les résultats. Il peut ainsi lire notre présentation, connaître notre style d’enseignement, notre offre de cours, nos tarifs et nous contacter s’il le souhaite. C’est donc à nous de créer un profil attractif et de définir quel est notre public cible: est-ce qu’on prépare pour les examens DELF, DALF? Est-ce qu’on travaille ou pas avec les débutants ? Enseigne-t-on la langue des affaires ? Quels types de supports utilise-t-on ? Etc.
  • Les étudiants payent le cours à Italki dès la réservation. De cette façon, le paiement est assuré. L’argent ne nous est versé qu’une fois le cours terminé. Pour cela, l’étudiant doit confirmer que le cours a eu lieu. Toutefois, s’il ne le fait pas, la confirmation sera automatique.
  • Les règles en cas d’annulation et de report de cours sont claires et connues aussi bien des enseignants que des profs.
  • Le service technique répond rapidement quand nous rencontrons un problème et on peut les contacter directement par mail.
  • En cas de litige avec un étudiant, ce qui est très rare, l’équipe est là pour intervenir et nous soutenir en cas de besoin. A vrai dire, je n’ai jamais eu de litige. Mais il est arrivé aux employés d’Italki de me contacter lorsqu’ils avaient un doute sur une annulation ou un report.
  • Il est possible d’utiliser Skype ou un autre outil de visioconférence sans utiliser la visio sur la plateforme. J’ai pour ma part très peu utilisé la visioconférence via la plateforme car la qualité son / image était médiocre. Il faut probablement un très haut débit d’internet. En outre, Skype me permet d’utiliser des outils de partage très pratiques.
  • Les apprenants nous évaluent et peuvent laisser un commentaire après chaque leçon. La note moyenne des evaluations, sur 5, est visible dans les résultats de la recherche d’enseignant et les commentaires peuvent être lus dans notre profil. C’est un point positif quand on est un professionnel. Ça nous permet aussi d’avoir un retour efficace sur notre travail. Dans les commentaires, les apprenants disent généralement ce qui leur a plu du cours, de notre personnalité. Quand à la note, elle est anonyme, donc plutôt sincère.

En résumé, je ne peux que recommander l’utilisation de cette plateforme à tous les profs de FLE ou d’autres langues qui veulent se lancer dans l’enseignement virtuel mais n’ont pas encore assez d’étudiants. L’idéal est bien sûr de se passer d’intermédiaires, mais en attendant de se faire connaître, le recours à Italki est un bon compromis.

Et pour aller plus loin ? Comment travailler en indépendant comme prof de FLE en ligne sans passer par un intermédiaire ?

Italki, c’est bien pour se lancer, te faire la main, te faire une clientèle, mais à la longue, tu vas avoir envie de te passer d’intermédiaires pour tes cours en ligne. En plus, les cours en face-à-face individuels prennent beaucoup de temps, ils sont fatigants et sont moins rentables que d’autres modalités : cours en groupes, travail asynchrones, formations en autonomie… Tu peux aussi vendre des ressources ou proposer des abonnements. Bref, il y a plein d’autres possibilités qui s’offrent à toi et que tu peux faire en développant ta propre offre.

Tu peux lire deux articles que j’ai écrits concernant mon expérience en tant que prof de FLE en ligne indépendante sur la page du Café du FLE :

Le pari d’être soi-même quand on est prof de FLE sur le net

Combiner l’instruction en famille et l’enseignement du FLE en ligne

On veut tous gagner notre vie dignement tout en ayant suffisamment de temps libre. Mais voilà, pour ça il faut déjà surmonter certains blocages qu’on peut avoir par rapport à l’argent, prendre conscience de la valeur réelle de notre travail et il va falloir se lancer dans le marketing. Or, quand on est prof de FLE, l’aspect stratégie marketing et business, on ne l’a généralement pas du tout. On veut aider, on fait notre métier avant tout par passion et quand on choisit de le faire c’est par vocation et sûrement pas pour l’argent. On a tous en tête que c’est un secteur assez précaire… Alors, comment dépasser ça ?

Comment trouver des étudiants directement et se faire payer à sa juste valeur pour vraiment vivre de notre travail ?

Que tu décides de te lancer maintenant ou que tu aies déjà un projet solide en cours, il est très important de te former à la gestion d’entreprise et au marketing numérique. Si tu te mets à ton compte en France, tu peux avoir accès à des formations gratuites au moment de ta création mais aussi tous les ans. Tu peux aussi faire financer certaines formations, au moins partiellement. Ces formations sont très utiles pour te permettre de définir ton projet et de maîtriser les concepts et les outils indispensables question marketing et gestion, mais elles ne prendront pas en compte tes problématiques spécifiques de prof de FLE en ligne.

Le top, c’est en plus de te faire accompagner pour développer ton projet par quelqu’un qui connaît précisément ton métier et ta réalité de prof de FLE en ligne. C’est pour cela que je te recommande l’Ecole des profs créée par Charlène Siffre. Charlène est elle-même prof de FLE et grâce à son école en ligne, elle aide les profs de FLE qui comme toi veulent vivre dignement de leurs cours en ligne. Si tu es intéressé, utilise ce lien de parrainage. (lien affilié)

Inscris-toi à l’école des profs

Enfin, tu vas avoir besoin de collègues avec qui échanger, partager ton expérience et tes doutes. Quand on travaille en ligne, on se sent parfois bien seul, on a des hauts et des bas et on ne sait pas toujours avec qui en discuter. Alors rejoins notre réseau réseau professionnels du FLE en ligne.

Tu as une activité de formation FLE en ligne en tant que professionnel indépendant ?

Rejoins le réseau des professionnels du FLE sur le net.

Clique sur la photo pour nous rejoindre

14 commentaires

  1. Roseto Jean-paul dit :

    Bonjour Katy, je souhaiterais postuler sur Italki comme tuteur communautaire de français. Je suis déjà traducteur indépendant en auto-entrepreneur et je crois que je ne peux pas émettre de factures en tant que traducteur pour être tuteur communautaire. Avez-vous des informations à ce sujet ? merci

    J’aime

    1. Katy dit :

      Bonjour Jean-Paul, en tant qu’auto-entrepteneur on peut exercer différentes activités. Il faut faire une adjonction d’activité en tant que prof ou formateur.

      J’aime

      1. Roseto Jean-paul dit :

        merci

        J’aime

  2. eliane franceschini dit :

    Bonjour Katy, j’ai conseillé à ma nièce de donner des cours particuliers en ligne pour compléter ses revenus. elle habite la Dordogne.dans un petit village éloigné de tout.
    Après avoir exercé pendant 12 ans en EPHAD comme AMP diplôme d’état, pour des raisons familiales elle a stoppé cet emploi et a repris des études en Psychothérapie .Après les formations sur 2ans elle a obtenu ses diplômes et s’est installée comme Psychothérapeute .EMDR et + en travailleur indépendant.
    BAC avec mention en France puis elle a suivi sa famille en Australie et poursuivi ses études ( licence lettres et psychologie etc…) elle parle et écrit couramment l’anglais
    elle parle aussi l’espagnol et le portugais
    Excusez moi de prendre votre temps mais je suis tombée sur votre site et sans vous déranger pouvez vous nous donner des conseils
    pour s’inscrire sur ce site
    Merci encore

    J’aime

    1. Katy dit :

      Bonjour Eliane, la procédure d’inscription sur Italki est expliquée sur leur site. Il faut faire la demande, envoyer les justificatifs demandés et faire une vidéo en respectant les consignes indiquées. Par contre, étant donné que c’est une plateforme internationale, les étudiants préfèrent apprendre la langue de leur choix avec un prof dont c’est la langue maternelle, ce qui est logique. Si elle et française, elle aura donc avant tout des demandes pour enseigner le français or sans préparation c’est vraiment difficile d’enseigner sa propre langue. Par ailleurs avec la crise du COVID de nombreux profs sont passés à l’enseignement en ligne et la concurrence est rude.

      J’aime

  3. Coralie dit :

    Bonjour et merci pour cette revue détaillée ! J’envisage de me lancer dans l’aventure Italki également et, si la question n’est pas trop indiscrète, j’aimerais vous demander : pour quel statut juridique avez-vous opté ? La plateforme est-elle seulement ouverte à des personnes possédant un n° de SIRET ?

    J’aime

    1. Katy dit :

      Bonjour Coralie, pour travailler sur Italki, ils ne demandent rien de particulier de ce point de vue. Le siège de l’entreprise est à Hong-Kong je crois. C’est à vous de faire ensuite le nécessaire pour déclarer ces revenus dans votre pays. Le statut d’auto-entrepreneur en profession libéral est adapté pour la France.

      J’aime

  4. Vincent Brudo dit :

    Bonjour et merci pour votre article ! Je débute sur Italki, le plus difficile c’est de créer des cours adaptés à l’enseignement en ligne ! Quel boulot ! Je donne toujours du travail à faire en avance sous la forme d’une leçon avec des exercices, puis nous regardons ensemble pendant la leçon avec l’étudiant. Mais il me semble que d’autres profs sur Italki, notamment les tuteurs, ne se cassent pas la tête et proposent juste en début de cours un sujet à discuter… Bref auriez-vous des conseils à ce sujet ? J’ai l’impression que les étudiants cherchent surtout à discuter avec un prof sympa 😉 Merci d’avance !

    J’aime

    1. Katy dit :

      Bonjour Vincent et merci d’avoir pris le temps de laisser ce commentaire. Il n’y a pas vraiment de règles. Sur Italki chaque prof peut définir sa façon d’enseigner. On peut donner du travail de préparation en dehors des cours ou non. Certains apprenants en demandent et d’autres non. J’ai souvent constaté que le travail que j’envoyais avant le cours n’était pas fait par manque de temps ou autre. Le mieux est de voir avec l’apprenant ce qu’il recherche. Pourquoi ne pas proposer deux types de cours différents : l’un sans préparation, l’autre avec préparation mais du coup avec un tarif plus élevé, en précisant bien dans la description de chaque cours ce qui est inclus ou pas. De cette façon chaque étudiant choisit ce qu’il souhaite, vous savez exactement à quoi vous attendre et vous êtes rémunéré en conséquence pour le travail supplémentaire fourni.
      Bonne continuation.

      J’aime

      1. Vincent dit :

        Merci beaucoup Katy ! En effet, je vais revoir mes propositions de cours. J’avais bien essayé au début de proposer des cours complets, transversaux (avec à chaque fois du vocabulaire, de la grammaire, etc.) – donc plus chers, et puis des cours plus spécifiques, moins chers. Tout le monde s’est précipité sur les cours moins chers. J’avais tellement de demande quand je me suis inscrit que j’ai commencé à limiter mes heures de disponibilité, car je ne pouvais pas offrir des cours préparés, je n’étais pas du tout préparé. Maintenant, je n’ai plus que trois étudiants et je n’enseigne qu’une demi-journée par semaine. Mais c’est aussi parce que ce n’est pas mon travail principal et que je suis très occupé en ce moment. Je vais tenter de réorganiser tout ça quand j’aurais plus de temps libre.
        En tout cas, merci Katy, votre site est très intéressant et vous abordez le sujet de l’enseignement du FLE en ligne, qui est rarement discuté. Bonne continuation à vous 🙂

        J’aime

  5. Rukmal dit :

    Italki est une plateforme assez connue dans le milieu ! En revanche, cela est toujours bien d’avoir des avis dessus ! Merci à vous pour cet article !

    J’aime

    1. Katy's Languages dit :

      Merci à vous d’avoir lu et commenté cet article 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Christophe dit :

        Faut-il avoir un statut d’auto-entrepreneur pour postuler sur cette plateforme ?

        J’aime

        1. Katy dit :

          Bonjour Christophe, pour postuler non, ça ne les concerne pas. Par contre c’est notre responsabilité de déclarer ces revenus et donc de faire les démarches nécessaires pour cela.

          J’aime

Les commentaires sont fermés.