« Un pognon dingue »: l’argot de l’argent

Ecoutez la version audio

arrows-27815_640

La vidéo fait le tour du net et des médias. Vous l’avez sans doute déjà vue: la conseillère en communication d’Emmanuel Macron a partagé mardi soir sur Twitter une vidéo non officielle dans laquelle on voit le président en train de préparer le discours qu’il devait prononcer le lendemain concernant la réforme des minima sociaux.

Les minima sociaux ce sont des prestations sociales qui assurent un revenu minimum à toute personne en situation de précarité ainsi qu’à sa famille. En gros ça permet de garantir à tous un minimum d’argent même quand on se retrouve dans une situation financière difficile qui ne permet pas de subvenir à ses besoins fondamentaux comme se loger, se nourrir, se soigner, chercher un travail, etc. Quand on ne peut plus faire face aux dépenses indispensables pour avoir une vie décente, on peut demander des aides sociales de l’Etat.solidarité.jpg

La France, c’est d’ailleurs le pays numéro un dans le monde entier en matière d’aides sociales.

Le principal organisme délivrant les prestations sociales c’est la CAF, la Caisse d’Allocations familiales, avec entre autre l’aide au logement, la prime d’activité, le revenu de solidarité active (RSA), l’allocation adulte handicapé, etc.

Alors régulièrement les minima sociaux font l’objet de débats. Certains partis politiques voudraient les restreindre, d’autres veulent en créer de nouveaux. Selon Macron, « on met trop de pognon », « on met un pognon dingue dans les minima sociaux ». La déclaration du président n’a pas surpris sur le fond. On connaissait sa position avant même qu’il soit élu. Macron c’est un financier, il a été associé-gérant de la banque d’affaires Rothschild & Cie. et il ne s’est pas fait connaître précisément pour vouloir être le président de la solidarité et des petites gens¹.

Mon but ici ce n’est pas d’entrer dans ce débat. D’ailleurs si les propos de Macron sont relayés partout avec une telle fulgurance ce n’est pas uniquement par leur contenu. C’est aussi parce qu’ils surprennent et choquent par leur forme. Alors Macron a-t-il voulu montrer une image plus décontractée, plus proche du peuple ou a-t-il voulu attirer l’attention et choquer? Il est clair qu’il n’a pas employé ce langage au hasard et que ce n’est pas par hasard non plus si sa conseillère a diffusé cette vidéo sur les réseaux sociaux. Mais l’objectif de cet article, outre le fait de vous informer d’un fait d’actualité, ce n’est pas non plus d’analyser le pourquoi de cette vidéo.

Moi, ce qui m’intéresse c’est la forme qu’ont pris ses propos. Un président de la République française qui parle en argot, d’un point de vue sociolinguistique, je trouve ça énorme. C’est un truc de dingue, pour reprendre le mot employé par le Président! Ce n’est quand même pas tous les jours qu’on voit ça dans les médias! Du langage familier dans la bouche d’un chef d’Etat français, un ancien énarque pour qui porter un costard² est synonyme de réussite sociale et être en T-shirt celui de feignantise, l’occasion était trop belle pour ne pas la saisir et en profiter pour vous parler de l’argot de l’argent!

Un « pognon de dingue » c’est donc de l’argot. « Le pognon » c’est l’argent et « dingue » c’est synonyme de « fou ».  En d’autres termes Macron veut parler d’une somme d’argent considérable.

1: les gens de condition modeste.

2: en langage familier "costume".

billets

On a en français toute une panoplie de termes familiers et d’expressions imagées pour parler de l’argent.

 

L’argent

Familièrement l’argent c’est les sous sou.jpg. Le sou c’est une ancienne monnaie.

En argot on a deux mots très populaires: on parle du pognon , qui vient de « pogner », prendre dans la main,

ou du fric, qui vient de « fricoter », être dans des affaires louches.

Il y a aussi les tunes, une tune c’était une ancienne pièce de 5 francs,

le blé, comme la céréale blé.jpg ,

le pèze, qui peu soit venir du verbe « peser », soit de « petit pois » en occitan qui par métaphore aurait pris le sens de « petite monnaie »,

le flouze,  ça ça vient de l’arabe,

l’oseille, une plante potagère oseille.jpg.

Je ne pourrai pas les citer tous tellement il y en a!

 

Etre riche

Quand on a beaucoup d’argent on est friqué, donc on a du fric,

on est blindé blindé

ou on est plein aux as as

.

On peut être riche comme Crésus ou encore cousu d’or fil d'or.jpg.

Etre cher

Quand ça coûte cher on dit que ça coûte une blindeun bras bras,les yeux de la tête yeux

ou encore la peau de fesses fesse  🙂 !

Ne pas être cher

Si quelque chose n’est vraiment pas cher ça coûte une bouchée de pain bouchée de pain.jpg

ou trois francs six sous francs.jpg.

Gagner de l’argent

Faire du fric ou faire son beurre beurre.jpg, ça veut dire gagner pas mal d’argent, faire des bénéfices, du bénef  quoi.

Les pièces, les billets, les sommes d’argent

pièces Pour désigner les pièces de monnaie on peut parler de la mitraille ou de la ferraille.

Les billets, eux, c’est les bifetons  billet.jpg.

Les balles autrefois c’étaient les francs. Aujourd’hui, on continue à utiliser ce terme mais pour parler des euros. Si on vous demande « T’as pas 100 balles? » c’est qu’on veut vous emprunter 100 euros.

Quant à une patate patate.jpg ou une brique briquec’était 10.000 francs. (Pour en savoir plus sur le passage de ces expressions des francs en euros lisez cet article)

Ne pas avoir d’argent

poches Quand on n’a pas de sous, on dit qu’on est fauché,  

qu’on n’a pas un rond, pas une tune 

ou pas un radis radis

Humour

les inconnusPour apprendre de l’argot sur le thème de l’argent avec humour, rien de tel que d’écouter ce rap des Inconnus, un groupe d’humoristes culte en France ayant connu un énorme succès dans les années 90 et auquel on fait encore très souvent référence aujourd’hui.

Dans « Les frères qui rap-tout », ils dénoncent avec ironie les nombreuses taxes et impôts que l’on paye. Déguisés en vampires, ils incarnent un Etat qui « suce » les citoyens jusqu’à les vider de tout leur argent. Je vous mets les paroles sous la vidéo. J’ai ajouté quelques notes pour vous aider. Si vous avez besoin d’un coup de main supplémentaire, laissez-moi un commentaire. Je me ferai une joie de vous répondre 🙂 Et sinon, vous en connaissez d’autres des mots et des expressions pour parler de l’argent, vous?

Paroles ci-dessous

Prenez des cours avec moi! Cliquez sur la photo.

 

Paroles

Salut mec, ça va, tu vas bien ?
On se présente, mais non tu nous connais
On est là pour te pomper
T’imposer sans répit et sans repos
Pour te sucer ton flouze
Ton oseille, ton pognon, ton pèze, ton fric, ton blé, tes économies, tes sous, ton salaire, tes bénefs, tes bas de laine*, tout ce qui traîne
C’que tu as sué de ton front
On te le sucera jusqu’au fond

On est là partout, même quand tu joues
Pauvre idiot, on est là partout
Le loto, c’est nous, Le bingo, c’est nous, Le tiercé, le quarté , le quinté
C’est encore nous , Le quinté plus*, on te re-suce

Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes
Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes
Pas possible que t’en réchappes
Nous sommes les frères qui rappent tout

T’a pensé à payer ta Taxe foncière , Taxe immobilière , Taxe professionnelle , Taxe sur le personnel , Taxe d’apprentissage, Taxe si t’es pas sage , Taxe sur tout ce qui bouge
Sur tes clopes* et sur ton rouge, Sur tes cachets d’aspirine
Sur ta vodka et sur ton gin ah ! ah !
Majorations relevées , Vignettes et timbres fiscaux , Cartes grises et assurance auto
droit d’immatriculation, PV*
Crache, crache
Essence, péage, héritage, partage, mariage, concubinage
On est là à tous les étages

Refrain:

Nous sommes URSAFF, CANCRAS et CARBALAS *
Qui que tu sois, quoi que tu fasses 
Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes 
Pas possible que t’en réchappes 
Nous sommes les frères qui rappent tout. 

Je t’offre un pot* ! Et oui un pot
Impôts fiscaux, Impôts locaux , Impôts directs et impôt indirects
Impôts fonciers , Impôts rentiers, Impôts sur les grandes fortunes , Impôts même si t’as pas de tunes , Impôts sécheresse,  Impôts richesse , Impôts nouveaux , Impôts rétros
Impôts recto , Impôts verso , Impôts sur le revenu , Impôts sur les revenants

Refrain 

Et ta déclaration ? Tu sais ce que ça veut dire IFA? Impôts forfaitaire annuel
C’est moi qui l’ai inventé
Cotisation complémentaire de 0,1% , Contribution sociale de solidarité
Attends, attends, attends, attends c’est pas fini
Majorations, relevés, Charges sociales et plus-valus, Cotisation pré-retraite
Cotisation post-retraite
T’as pensé à payer la Taxe foncière, Taxe immobilière, Taxe professionnelle
Taxe sur le personnel

On est là pour te pomper
T’imposer sans répit et sans repos
Pour te sucer tout ton flouze , Ton oseille , Ton pognon , Ton pèze, 
Ton fric , Ton blé , Tes ronds 
Tes actions , Tes sicav* , Ton liquide , Tes pourliches* 
Ton salaire , Tes bénefs , Tes magots* , Tes lingots , Tes napos*
Tes bas de laine , Tout ce qui traîne
Ce que t’as sué de ton front
On t’le sucera jusqu’au fond

Refrain

Salut ! TVA* bien !

Refrain

Nous comprenons votre douleur
C’est une triste disparition
Mais dans votre malheur
N’oubliez pas de régler vos droits de succession
ahahahahahah

 

NOTES

  • Le bas de laine : autrefois quand on voulait cacher son argent pour éviter de se le faire voler on le plaçait dans ses bas. Par extension, les bas de laines ce sont nos économies.
  • Le loto, le bingo, le tiercé, le quarté , le quinté, le quinté plus : des jeux d’argent
  • Les clopes : les cigarettes en argot
  • PV : Procès Verbal. Une contravention, une amende
  • URSAFF, CANCRAS et CARBALAS : organismes de cotisation
    • URSAFF: Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales ;
    • CANCRAS: Caisse d’assurance maladie et caisse de retraite des activités du spectacle ;
    • CARBALAS: Caisse de retraite du personnel des bals, activités de loisirs et associations du spectacle.
  • Prendre un pot : boire un verre en argot
  • SICAV :  Société d’Investissement à Capital Variable. Investissement financier.
  • Pourliche : pourboire en argot
  • Magot: en langage familier, une somme d’argent assez importante et mise de côté.
  • Napo : abréviation de Napoléon en référence aux pièces de l’époque napoléonienne
  • TVA : Taxe sur la Valeur Ajoutée

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s