« Au four et au moulin », rencontre un boulanger français – podcast 16ème épisode

The French instinct

Le français avec Katy

Découvre une boulangerie française traditionnelle, rencontre un artisan boulanger, apprends-en plus sur les variétés de pains et de farines, sur l’élaboration du pain et retrouve de nombreuses expressions idiomatiques françaises.

Découvre la France, ses traditions et ses habitants. Ecoute du français authentique et perfectionne-toi en contexte grâce des ressources gratuites créées par une prof de FLE française passionnée par les langues. J’utilise de nombreuses expressions idiomatiques. Niveau intermédiaire – avancé / B1-C2

FOS Français de la boulangerie

Vous trouverez la transcription ci-dessous. N’hésitez pas à me laisser vos impressions ou vos questions en commentaire. Les passages en italique correspondent à des expressions ou tournures idiomatiques qu’il est utile de connaître. Les termes en violet correspondent à l’univers de la boulangerie. En vert, des aliments. Vous trouverez les notes x explicatives en fin d’article. Les registres de langues et le sens figuré sont indiqués les cas échéant.

Abonne-toi au podcast The French Instinct sur Podbean sur Spotify sur Itunes ou sur les principales plateformes.

Avant de lire la transcription, Blandine de « French with us » te propose une activité de compréhension orale sur cet épisode.

Accède à la compréhension orale

« The French Instinct » 

« Parle, pense, vis en français et découvre d’autres horizons. Une émission proposée par Katy Beauvais » 

« Vous écoutez The French Instinct, une bulle francophone pour vous immerger dans le français authentique et vous perfectionner tout en vous proposant un moment de détente, de découverte et d’inspiration. Moi c’est Katy, je suis française, prof de français langue étrangère passionnée par les langues et tout au long de ces émissions on parlera de la vie de tous les jours, de la langue française, de la France mais aussi d’autres langues, d’autres pays, d’interculturel, d’apprentissage. Bienvenue dans ma bulle ! »

Mmmm… Le pain tout chaud sortir du four, la croûte dorée et croustillante, la mie moelleuse. Rentrer dans une boulangerie française, c’est un vrai plaisir pour les sens. Avant même de solliciter nos papilles gustatives, notre odorat et notre vue sont d’emblée en éveil. Bonjour à tous. Vous êtes avec Katy. Bienvenue dans ma bulle de français. Aujourd’hui je vous emmène dans un endroit très spécial. Une des missions que je me suis proposées à travers les ressources que je crée pour vous sur the French Instinct, en lien avec ma chaîne Youtube, où je vous propose des reportages vidéo, c’est de vous faire découvrir la France et les Français dans toute leur authenticité. Vous montrer la vie en France de l’intérieur et pas juste comme une carte postale, de vous faire visiter des lieux et de vous présenter des personnes vraiment spéciales, que vous ne connaîtriez probablement pas si vous visitiez la France en touristes mais qui valent vraiment la peine d’être connues.

Est-ce que vous êtes déjà rentrés dans une boulangerie française ? Aujourd’hui je vous emmène dans une boulangerie traditionnelle, une boulangerie bio où on fait cuire la pain au four à bois et je vous en dévoile les coulisses 1. Elle est située en pleine campagne bretonne. J’y ai fait un reportage vidéo il y a quelques temps, et aujourd’hui je vais vous parler de ça et je vais partager quelques extraits avec vous mais je vous invite bien sûr à aller voir le reportage complet et en images sur ma chaîne. Je vous préviens tout de même : ça met l’eau à la bouche 2 !

On est à Pocé-les-Bois, un petit village d’Ille-et-Vilaine, en Bretagne. « Au four et au moulin » c’est le nom de la boulangerie. Elle est située dans un cadre ravissant, au bord d’une rivière appelée la Vilaine, qui donne son nom a département. A la belle saison, la végétation est exubérante et tout est en fleurs. Sonia et Vincent, c’est un couple de boulangers passionné par leur métier. Ils ont mis tout leur amour et toute leur âme pour restaurer cet ancien moulin à eau et en faire une boulangerie. C’est eux qui ont planté chaque arbre, chaque arbuste et qui ont redonné vie aux vieilles pierres pour en faire un endroit unique, chaleureux et accueillant.

Ce qui impressionne dès qu’on arrive dans la cour, c’est la taille du stock de bois. Il faut pas moins de 28 tonnes de bois pour faire tourner le four et la boulangerie sur une année. Aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, la déco est rustique. Sonia aime chiner 3, elle va souvent en braderie 3 dénicher 4 des objets d’occasion pour décorer son jardin et sa boutique. Des objets anciens qui ont un passé, une histoire, qui ont vécu. Ils ont des imperfections, et c’est ce qui fait tout leur charme. On sent tout de suite qu’on est très loin des boulangeries modernes, formatées, aseptisées. Ici tout a du sens, on est à échelle humaine.

Dès qu’on franchit la porte, Sonia nous accueille avec son sourire lumineux et un bonjour sonore. Seule petite note de dépaysement dans toute cette authenticité française : un écriteau « interdit de fumer » en hongrois, ramené d’un voyage.

Ce qui attire tout de suite l’œil quand on pénètre à l’intérieur de la boulangerie, c’est les viennoiseries : les pains au chocolat, les chaussons aux pommes, les croissants, les pains au raisin, les brioches,. Quelques pâtisseries aussi : des chouquettes, des financiers, des moelleux au chocolat, des cookies… Et le fameux kouign-aman : un dessert typiquement breton composé de farine, de beurre, de sucre et de miel.

Ici pas de pain blanc, de baguettes précuites et ultramoulées mais des pains de toutes les formes et de toutes les tailles:

  • « Donc Vincent, toi tu n’utilises pas les farines comme on trouve par exemple dans le commerce habituellement …
  • Non, non, c’est des farines la mouture est faite uniquement sur meule de pierre 5, à l’ancienne, pour garder les protéines déjà et puis après du fait que la cuisson soit faite au four à bois, les protéines captent mieux les odeurs du bois . Il y a à peu près 20 farines qu’on peut avoir couramment: de la châtaigne, du riz, petit épeautre. Donc ça c’est du T150 6, c’est donc du complet, on a du petit épeautre pour les personnes intolérantes au gluten, petit épeautre nature et petit épeautre au lin, des pains un petit peu spéciaux, enfin des recettes qui sont anciennes, qui ont 300 ans comme le Lodève, c’est une farine T 110 6 à peu près en granulométrie6, on a aussi du T 806 et puis bien évidemment l’Alouette qui est un produit avec donc des céréales: lin, soja, tournesol et sarrasin sur une farine de campagne, donc qui se conserve très bien puisque c’est des grosses pièces. »

Impressionnante, l’Alouette: un pain de 2 kilos dont le nom vous fera sans aucun doute penser à la fameuse comptine que vous avez d’ailleurs peut-être apprise à l’école.

Dans la boulangerie il fait très chaud. Même si le four monumental n’est pas en route, il garde la chaleur:

  • « au bout de quinze jours il est encore à 80°. Il y a toute une masse autour qui pèse 80 tonnes à peu près et donc cette masse reste chaude très longtemps, elle a une inertie qui est très longue et du coup en quinze jours, de 260 degrés il va descendre à 80° en quinze jours à peu près.

Vincent connaît son métier sur le bout des doigts 7. Il prend le temps de m’expliquer tous les détails d’une cuisson réussie:  

  • « C’est à dire qu’on chauffe d’abord de face, après on chauffe à gauche, on rechauffe à droite et pour que ce soit bien homogène on rechauffe une fois de face. En général c’est 15 minutes, 15 mn, 15 mn, 15mn, pour avoir un four à 330 degrés, 340 et après comme on cuit… c’est un four à bois, on cuit sur un four descendant, on enfourne les pains à 300 degrés et après ils cuisent à 260-270
  • Et comment tu connais la température du four?
  • En jetant de la farine dans le four, c’est à dire que si la farine brûle, le four est trop chaud, si la farine brunit tout doucement c’est que le four est à bonne température. Chaque fournée c’est une remise en question, en permanence … c’est jamais pareil. »

Vincent, il est vraiment au four et au moulin 8, au sens propre comme au figuré : puisque son four il l’a fabriqué dans un ancien moulin à eau et puis c’est aussi un bosseur 9 acharné, qui fait deux journées en une et on peut vraiment dire qu’il gagne son pain à la sueur de son front 10. Il met les bouchées doubles 11 pour faire tourner son gagne-pain 12. Il fait aussi des pizzas et les traditionnelles galettes bretonnes au sarrasin et tout ça et bien il parait que ça part comme des petits pains 13. Vincent et Sonia ont toujours du pain sur la planche 14 et la boulangerie connaît un succès croissant 15.

Il me fait passer dans l’arrière-boutique pour me montrer son levain, qu’il fait lui-même et les pains en fermentation :

  • « Donc ça c’est un levain naturel sur de la T65 6 que nous on utilise dans 80% des pains et autrement je fais un levain de seigle 100% seigle et un levain au petit épeautre pour les pains sans gluten en fait. C’est les pains qui sont en fermentation, qui ont été fabriqués cette nuit et qui vont être cuits demain matin. Donc ils vont avoir 18 heures de fermentation, 4 degrés en moyenne. »

Allez voir la vidéo complète sur la chaîne youtube, ça ne mange pas de pain 16 et ça vaut vraiment le coup d’œil 17 et puis vous allez pouvoir écouter l’interview complète de Vincent. J’intégrerai bien évidemment la vidéo dans l’article où vous trouverez la transcription de cet épisode, sur mon site. Et vous pourrez aussi retrouver le sens des expressions imagées que j’ai utilisées dans cet épisode et dans la vidéo, ainsi que certains détails concernant les termes techniques employés par Vincent pour parler du pain, de la farine, de la cuisson et du levain.  

Je vous invite à suivre thefrenchinstinct sur Instagram, où j’ai publié une vidéo sur le pain et où je publie très souvent des photos et des vidéos stories sur l’alimentation et la gastronomie française. Si vous voulez retrouver toutes mes publications concernant la nourriture, alors je vous conseille de vous rendre sur « La cuisine de Katy ». Si vous êtes sur Instagram il suffit de suivre le hashtag #lacuisinedekaty et sur mon blog il y a aussi une section qui s’appelle « La cuisine de Katy » où vous allez retrouver mes dossiers sur l’alimentation et la gastronomie et mes recettes de cuisine, voilà, c’est pour découvrir la cuisine en français et le français en cuisine. Si vous voulez accéder directement à cette section de mon site, il suffit de taper lacuisinedekaty.com

Je vous souhaite une très bonne journée, je vous remercie d’avoir écouté cette émission et je vous dis à très bientôt. Surtout n’hésitez pas à me contacter, à me laisser des commentaires et éventuellement à réserver des séances pour discuter avec moi de cette émission et de toutes les autres. A très bientôt !

« Merci d’avoir écouté cette émission. Si vous voulez discuter de ce qui a été abordé dans cet épisode, accéder à la transcription et me suivre sur les réseaux sociaux, allez sur mon site http://www.thefrenchinstinct.com . Vous trouverez le lien direct vers cet épisode dans la description du podcast. On se retrouve au prochain épisode, pour une nouvelle bulle de français ! »

Auteure: Katy Beauvais. Source The French Instinct http://www.thefrenchinstinct.com. Tous droits réservés.

Ecoute tous les épisodes du podcast

Envie de discuter de cet épisode, de me pose tes questions? Laisse un commentaire ou réserve une séance avec moi.

Tu veux me soutenir, devenir membre de The French Instinct et accéder à des avantages exclusifs?

Tu veux en savoir plus sur mes formations, mes groupes de conversation. Contacte-moi !

Suis The French Instinct sur Instagram au quotidien et accède à des publications et vidéos exclusives

Abonne-toi à The French Instinct sur Youtube 

Si tu aimes ce que je fais, like ♥, partage , laisse-moi tes impressions ou tes suggestions. 

Notes: fig = sens figuré / fam = registre familier

  1. Dévoiler les coulisses (fig): montrer les préparatifs, le travail en cours. Les coulisse d’un théâtre, c’est l’endroit qui se trouve en dehors de la scène et que les spectateurs ne peuvent pas voir.
  2. Mettre l’eau à la bouche (fig): faire saliver, donner envie de manger.
  3. Chiner: chercher de bonnes occasions chez les brocanteurs, sur les marchés aux puces ou les braderies. Une braderie: un marché temporaire où l’on peu vendre d’occasion les affaires dont on n’a plus besoin, un vide-grenier.
  4. Dénicher : trouver quelque chose à force de recherches, d’habileté.
  5. Une meule de pierre: une pierre qui sert à moudre le blé pour en faire de la farine.
  6. La granulométrie: T180, 110, 80, 60… (terme technique) T = type. Plus le nombre est petit, plus la farine est raffinée et plus elle est blanche.
  7. Connaître sur le bout des doigts (fig): connaître par cœur, très bien.
  8. Au four et au moulin (fig): c’est le nom de la boulangerie. L’expression « on ne peut pas être au four et au moulin » veut dire qu’on ne peut pas faire deux choses à la fois.
  9. Un bosseur (fam): un travailleur
  10. Gagner son pain à la sueur de son front (fig): travailler dur pour gagner sa vie.
  11. Mettre les bouchées doubles (fig): redoubler d’efforts.
  12. Un gagne-pain (fig): un travail qui permet de subvenir à ses besoins.
  13. Partir comme des petits pains (fig): qui se vend très bien, qui connaît beaucoup de succès.
  14. Avoir du pain sur la planche: avoir du travail à faire.
  15. Croissant: je fais un jeu de mot entre le croissant, la viennoiserie, et l’adjectif « croissant », qui croît, qui augmente.
  16. ça ne mange pas de pain : ça ne coûte rien, ça n’engage à rien. Vous trouverez aussi cette expression dans ma vidéo sur le p’tit déj’
  17. Valoir le coup d’œil (fig): qui mérite d’être vu, c’est intéressant.
Sans titre

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s